Financement : Emplois d'été Canada

Emplois d’été Canada accorde du financement afin d’aider les employeurs à créer des possibilités d’emplois d’été pour les étudiants. L’initiative met l’accent sur les priorités locales et aide à la fois les étudiants et leur collectivité.

Emplois d’été Canada :

  • offre de l’expérience de travail aux étudiants;
  • aide des organismes, y compris ceux qui offrent d’importants services communautaires; et
  • reconnaît que les réalités, les besoins et les priorités varient grandement d’une collectivité à l’autre.

Emplois d’été Canada accorde une aide financière à des organismes sans but lucratif, à des employeurs du secteur public ainsi qu’à des petites entreprises du secteur privé comptant 50 employés ou moins afin qu’ils créent des possibilités d’emplois d’été pour les jeunes âgés de 15 à 30 ans qui étudient à temps plein et qui prévoient retourner aux études lors de la prochaine année scolaire.

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (208 KB) du Guide du demandeur d'Emplois d'été Canada.

La période de demande pour Emplois d'été Canada 2014 a pris fin et les employeurs ont été avisés des décisions concernant leur demande. Veuillez visiter le site Web à l’automne pour obtenir des renseignements sur la présentation des demandes pour Emplois d'été Canada 2015.

Admissibilité

Veuillez prendre note que soumettre une demande dûment complétée et admissible est une exigence de financement, mais n’est pas une garantie de financement.

Employeurs admissibles

Les organismes du secteur sans but lucratif et les employeurs des secteurs public et privé peuvent soumettre une demande de subvention salariale par l’intermédiaire de l’initiative EÉC.

Pour être admissibles, les employeurs du secteur privé doivent compter 50 employés à temps plein ou moins (c’est-à-dire qui travaillent 30 heures ou plus par semaine chez l’employeur) au Canada.

Employeurs du secteur sans but lucratif

Les entités qui font partie de la catégorie des organismes « sans but lucratif » ont été constituées pour des motifs autres que la réalisation d’un profit financier pour leurs membres. Cette catégorie inclus :

  • les églises et les organismes religieux;
  • les groupes communautaires et les organisations bénévoles et de bienfaisance;
  • les associations de travailleurs ou d’employeurs ainsi que les organisations professionnelles et industrielles;
  • les chambres de commerce;
  • les comités syndicaux-patronaux et les comités d’adaptation de la main-d’œuvre;
  • les bandes, les conseils tribaux et les autres organismes autochtones établis à des fins « non lucratives »;
  • les groupes spéciaux mis sur pied à des fins « non lucratives », notamment les groupes qui représentent des clients; et
  • les coopératives reconnues par l’Agence du revenu du Canada (ARC) à titre d’organismes sans but lucratif et d’organismes de bienfaisance enregistrés, en vertu de l’alinéa 149(1)(f) et (l)de la partie I de la Loi de l’impôt sur le revenu.

Employeurs du secteur public

Des entités sont considérées publiques1 lorsque plus de 50 % de leurs revenus d’exploitation proviennent du gouvernement sous forme de crédits (votés annuellement au Parlement ou au moyen d’une loi) et/ou elles doivent justifier leurs activités auprès du gouvernement qui verse leurs revenus d’exploitation.

Les employeurs du secteur public comprennent les établissements publics de santé et d’enseignement. Par « établissements publics de santé ou d’enseignement », on entend :

  • les hôpitaux, centres de soins infirmiers, foyers d’accueil pour les personnes âgées, centres de réadaptation publics, etc.;
  • les écoles professionnelles et les collèges communautaires publics;
  • les universités et collèges publics attribuant des grades universitaires ou des diplômes;
  • les conseils scolaires et leurs établissements d’enseignement élémentaire et secondaire; et
  • les écoles de bandes.

Les employeurs du secteur public comprennent également les gouvernements municipaux et ce terme inclus :

  • les organismes et services législatifs municipaux et régionaux; et
  • les organismes et établissements municipaux et régionaux dont plus de 50 % des recettes d’exploitation sont sous forme de contributions ou de crédits d’une administration municipale ou régionale.

Employeurs du secteur privé

Les entités qui font partie de la catégorie des employeurs du « secteur privé » ont comme objectif de réaliser des profits ou d’offrir un avantage sur le plan économique à leurs titulaires, à leurs membres ou à leurs intervenants. Cette catégorie inclus :

  • les organismes, constitués ou non en sociétés, y compris les sociétés en nom collectif et les entreprises individuelles;
  • les coopératives;
  • les travailleurs autonomes;
  • les organismes autochtones établis à des fins « lucratives »;
  • les sociétés d’État fédérales exploitées dans un milieu concurrentiel et dont le fonctionnement ne dépend ordinairement pas de crédits, comme celles qui sont mentionnées à l’Annexe III de la partie II de la Loi sur la gestion des finances publiques;
  • les sociétés d’État provinciales et territoriales reconnues comme étant en exploitation dans un milieu concurrentiel et dont le fonctionnement ne dépend ordinairement pas de crédits gouvernementaux;
  • les établissements privés de santé et d’enseignement; et
  • les propriétaires de franchises indépendants2.

Employeurs inadmissibles

Les députés de la Chambre des communes, les membres du Sénat, les agences et les ministères fédéraux, les agences et les ministères provinciaux et territoriaux ne sont pas admissibles à recevoir du financement en vertu de l’initiative EÉC.

Remarque : Si un employeur est considéré inadmissible, la demande ne sera pas évaluée.

Étudiants participants admissibles

Pour être admissibles à participer à l'initiative EÉC, les personnes doivent :

  • être âgées de 15 à 30 ans au début de l'emploi;
  • être inscrites comme étudiants à temps plein au cours de l'année scolaire précédente et avoir l'intention de retourner aux études à plein temps au cours de la prochaine année scolaire;
  • être citoyens canadiens, résidents permanents ou désignés comme réfugiés en vertu de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés3 ; et
  • être légalement autorisées à travailler au Canada conformément aux dispositions législatives réglementaires en vigueur dans la province ou le territoire visé.

Coûts admissibles

Subvention salariale

Les employeurs du secteur sans but lucratif sont admissibles à une subvention pouvant aller jusqu'à 100 % du salaire horaire minimum pour adulte en vigueur dans la province ou le territoire. Les employeurs des secteurs public et privé sont admissibles à une subvention pouvant aller jusqu'à 50 % du salaire horaire minimum pour adulte en vigueur dans la province ou le territoire. Consultez la loi qui régit le salaire minimum dans votre province ou votre territoire pour confirmer le taux de salaire minimum.

Un employeur peut choisir de payer un employé plus que le salaire minimum, mais le pourcentage remboursé par EÉC s’appliquera seulement au salaire minimum applicable de la province ou du territoire. Par exemple, si un employeur du secteur privé paye un étudiant 10,00 $ l’heure dans une province où le salaire minimum pour adulte est de 8,50 $, la subvention fournie par EÉC sera 50 % du salaire minimum, c’est-à-dire 4,25 $.

Charges sociales liées à l'emploi

Les employeurs sont tenus par la loi de payer les charges sociales liées à l'emploi pour leurs employés. Les charges sociales liées à l'emploi incluent les cotisations à l'assurance emploi, au Régime de pensions du Canada ou au Régime des rentes du Québec, les indemnités de vacances, les cotisations au régime d'indemnisation des accidentés du travail, les cotisations à l'assurance-santé et à l'assurance parentale au Québec et en Ontario (le cas échéant), l'impôt destiné aux services de santé ou à l'enseignement postsecondaire à Terre Neuve-et-Labrador et l'impôt sur la santé et l'enseignement au Manitoba.

Pour votre information, les tables de retenues sur la paie peuvent être consultées sur le site Web de l’Agence du revenu du Canada.

Vérifiez auprès des administrations provinciales ou territoriales concernées pour vous assurer que vous disposez des renseignements à jour à ce sujet.

Les employeurs du secteur sans but lucratif sont admissibles à un remboursement des charges sociales liées à l'emploi pouvant aller jusqu'à 100 % du salaire minimum pour adulte en vigueur dans la province ou le territoire où les activités auront lieu. Tous les autres employeurs ne sont pas admissibles, en tout ou en partie, au financement des charges sociales liées à l'emploi.

Autres coûts admissibles – Étudiants handicapés

Tous les employeurs peuvent être admissibles à une aide supplémentaire d'un maximum de 3 000 $ par étudiant handicapé, pour adapter le milieu de travail à l'étudiant. Cependant, seuls les coûts liés aux outils et aux dispositifs d'adaptation personnels dont l'étudiant a besoin pour accomplir les tâches prévues dans l'entente de contribution d'EÉC seront jugés admissibles.

Activités admissibles

L'emploi doit offrir à l'étudiant une expérience de travail valable. Il ne doit pas offrir de service personnel à l'employeur (par exemple : le poste ne doit pas comprendre des tâches de jardinage, des services ménagers, des services de garde d'enfants, etc., pour l'employeur).

Les emplois qui ont lieu à l'extérieur du Canada ne sont pas admissibles. Un étudiant embauché en vertu de l'initiative EÉC doit travailler au Canada durant toute la durée du financement approuvé.

Durée et heures de travail

Les emplois financés dans le cadre d'EÉC doivent avoir une durée de 6 à 16 semaines. Normalement, ces semaines sont consécutives. Selon le nombre de demandes et le financement disponible, l'approbation pourrait être accordée pour moins de semaines que ce qui a été demandé.

Il est attendu que l'employeur offrira l'emploi pour le nombre de semaines approuvé. Si l'emploi dure moins que le minimum exigé de 6 semaines, celui-ci peut être jugé inadmissible (c'est-à-dire que les coûts ne seraient pas remboursés).

Les emplois doivent être à temps plein (c'est à dire d'un minimum de 30 heures à un maximum de 40 heures par semaine). Toutes les semaines durant lesquelles les heures de travail fournies par l'employeur sont moindres que le minimum requis de 30 heures peuvent être jugées inadmissibles. Il est possible de faire certaines exceptions pour les étudiants qui sont handicapés ou qui font face à d'autres obstacles au travail à temps plein.

Contribution maximale

Aux fins d'EÉC, la contribution maximale ne doit normalement pas excéder 300 000 $ par employeur, par province ou territoire, en incluant les charges sociales liées à l'emploi et les frais généraux (le cas échéant).

Nombre de participants

Il n'y a pas de nombre maximum de participants. Selon le nombre de demandes et le financement disponible, l'approbation pourrait être accordée pour moins d'emplois que ce qui a été demandé.


1 Des restrictions peuvent s'appliquer dans certaines administrations provinciales et territoriales (par exemple, la législation au Québec exige une autorisation pour certaines organisations qui souhaitent obtenir du financement de la part du gouvernement fédéral).

2 Les franchisés indépendants sont considérés comme admissibles s'ils emploient 50 personnes ou moins dans l'ensemble de leurs entreprises, et ce, peu importe le nombre de numéros d'entreprise. Par exemple, pour qu'un propriétaire de quatre restaurants qui ont chacun un numéro d'entreprise différent soit admissible, la somme du nombre d'employés à temps plein de ces quatre restaurants doit être inférieur ou égal à 50.

3 Les étudiants étrangers ne sont pas admissibles.

Critères d'admissibilité de la demande

Les demandes seront évaluées selon les critères d'admissibilité et d'évaluation.

Liste de vérification initiale des demandes

Chaque demande sera vérifiée en fonction des critères suivants. Les éléments 1 et 3 sont des critères d’admissibilité. Les autres éléments seront confirmés pour chaque demande avant que celle-ci ne puisse être recommandée aux fins de financement.

  1. La demande a-t-elle été reçue ou oblitérée avant ou à la date limite?
  2. Le formulaire de demande a-t-il été dûment complété et signé par un représentant autorisé de l'organisme?
  3. L'employeur est-il un organisme admissible selon les modalités et les conditions du programme et les autres critères d'admissibilité?
  4. La durée des emplois proposés est-elle de 6 à 16 semaines consécutives?
  5. Les emplois sont-ils à temps plein, c'est-à-dire de 30 à 40 heures par semaine?
  6. Le financement total provenant d'autres sources et celui du programme, est-il égal ou inférieur à 100 % du salaire qui sera payé à l'étudiant?
  7. Si le montant demandé pour les emplois proposés excède 100 000 $, l'employeur a-t-il déclaré le montant et la provenance des fonds d'autres sources dans la section appropriée des Modalités de l'accord?
  8. Les emplois sont-ils admissibles, c'est-à-dire qu'ils ne contribuent pas à offrir un service personnel à l'employeur?
  9. Le salaire respecte-t-il les exigences du salaire minimum en vigueur dans la province ou le territoire dans lequel auront lieu les activités proposées?
  10. L'employeur a-t-il indiqué qu'il y a une convention collective ou des employés syndiqués dans le milieu de travail?
  11. L'employeur déclare-t-il des sommes dues au gouvernement du Canada?
  12. Si l'employeur a déclaré avoir eu recours au service d'un lobbyiste ou d'une personne au sein de l'organisme qui répond à la définition de lobbyiste au sens de la Loi sur le lobbying, a-t-il déclaré que cette personne est enregistrée comme lobbyiste conformément à cette loi?
  13. L'employeur décrit-il comment il s'assurera que l'étudiant soit informé des bonnes pratiques de santé et de sécurité au travail?
  14. L'employeur atteste-il que l'emploi ne serait pas créé sans l'aide du programme?
  15. Les dossiers de RHDCC concernant cet employeur sont-ils exempts de documents contenant des informations qui rendraient cette demande non recevable?

Critères d’évaluation

Chaque demande admissible sera évaluée en fonction des critères d’évaluation ci-dessous et des points seront accordés en conséquence. Les priorités locales du deuxième critère d’évaluation sont définies pour chaque circonscription; par conséquent, chaque demande afférente à une circonscription sera évaluée par rapport aux mêmes priorités locales.

Dans le cas des demandes comportant plusieurs titres de postes, chaque titre de poste sera évalué séparément et une note finale sera établie pour la demande.

La note finale servira à classer la demande par rapport à toutes les demandes évaluées reçues pour la même circonscription.

L’emploi appuie localement la prestation de services dans la collectivité

  • Aux personnes handicapées
  • Aux nouveaux arrivants au Canada
  • Aux Autochtones
  • Aux membres d’une minorité visible
  • Aux personnes sans-abri ou de la rue
  • Aux autres groupes aux prises avec des obstacles sociaux ou à l’emploi incluant l’alphabétisation et la notion de calcul
  • Aux enfants ou à la jeunesse
  • Aux aînés
  • Liée à la protection environnementale
  • Liée à la prévention du crime
  • Liée à la santé ou à la sécurité publique
  • Liée au développement culturel ou à la préservation de l’histoire

Échelle d’évaluation

0 point – Aucune activité de l’emploi n’appuie la prestation de services communautaires énumérés dans ce critère.
5 points – Certaines activités de l’emploi ciblent directement ou indirectement au moins un des services communautaires énumérés dans ce critère.
10 points – Toutes les activités de l’emploi ciblent directement ou indirectement au moins un des services communautaires énumérés dans ce critère.

L’emploi appuie les priorités locales

Les priorités, qui correspondent aux réalités locales, seront définies dans le cadre suivant :

  • Événements spéciaux (sportifs, culturels ou autres événements d’envergure locale, provinciale/territoriale, nationale ou internationale)
  • Lieu (comme les zones rurales, éloignées ou celles ayant un taux de chômage élevé)
  • Secteur (tel que le secteur sans but lucratif, le tourisme et l’agriculture)

Remarque : Des priorités locales peuvent être ajoutées après le début de la période de présentation des demandes afin de permettre de répondre à des circonstances ou des événements imprévus.

Échelle d’évaluation

0 point – N’appuie aucune priorité locale.
2 points – Appuie indirectement une priorité locale.
5 points – Appuie directement/entièrement une priorité locale.

Voir les priorités locales par province.

L’emploi offre une expérience liée à la carrière OU un premier emploi

Pour les emplois destinés aux étudiants du niveau postsecondaire :

Des points seront accordés dans la mesure où les emplois proposés permettront à l’étudiant de développer des compétences liées à sa carrière. L’expression « certains liens » désigne un lien général entre l’emploi et le domaine d’études visé. L’expression « lien direct » désigne un lien clair et logique entre l’emploi et le domaine d’études visé.

Les emplois destinés aux étudiants du secondaire sont reconnus comme un premier emploi.

Échelle d’évaluation

0 point – Aucun lien entre l’emploi et le domaine d’études visé.
2 points – Certains liens entre l’emploi et le domaine d’études visé.
4 points – Lien direct entre l’emploi et le domaine d’études visé.

OU

2 points – Si l’employeur indique qu’il prévoit embaucher un étudiant du secondaire.

Le salaire offert contribue au revenu de l’étudiant

Des points seront accordés aux employeurs qui offrent un salaire supérieur au salaire minimum et aux organismes sans but lucratif qui payeront les charges sociales liées à l’emploi.

Échelle d’évaluation

0 point – Organismes qui offrent le salaire minimum.
1 point – Organismes qui offrent un salaire supérieur au salaire minimum ou organismes sans but lucratif qui offrent de payer les charges sociales liées à l’emploi.
2 points – Organismes sans but lucratif qui offrent de payer les charges sociales liées à l’emploi et un salaire supérieur au salaire minimum.

L’employeur fournit supervision et mentorat

Une demande doit comporter des renseignements indiquant qu’une supervision sera prévue pour l’étudiant. Celle-ci sera normalement effectuée sur place, sinon d’autres mécanismes devront être envisagés pour compenser le fait qu’il s’agit d’une supervision entièrement ou partiellement exercée à « distance ».

La demande devrait inclure les éléments suivants : orientation, formation, surveillance du travail de l’étudiant et rétroaction sur le rendement de l’employé.

Un plan de mentorat pour l’étudiant met l’accent sur les compétences, telles que la résolution de problèmes, la prise de décision et le travail en équipe, et peut s'étendre aux compétences plus techniques ou particulières associées à une profession. Le mentorat est un plan structuré visant à aider l'étudiant à acquérir des compétences améliorant l'employabilité.

Échelle d’évaluation

2 points - Plan de supervision
3 points - Plan de supervision et de mentorat

Les activités du projet visent les membres d’une communauté de langue officielle en situation minoritaire et contribuent à sa vitalité

Une communauté de langue officielle en situation minoritaire est une communauté dont la langue officielle parlée n’est pas la langue officielle majoritaire de la province ou du territoire.

Pour se qualifier à titre d'emploi appuyant la vitalité et participant au développement d'une Communauté de langue officielle en situation minoritaire, celui-ci doit exiger l'usage de la langue minoritaire. Par exemple :

  • l’étudiant utilise la langue minoritaire quotidiennement sur les lieux de travail pour les opérations internes courantes;
  • l’étudiant doit utiliser la langue minoritaire pour des opérations externes ou pour répondre à des demandes externes (service à la clientèle);
  • l’étudiant est impliqué dans les activités de communication telles que la préparation de documents écrits, de vidéos, de matériel audio ou d'information sur un site Web; ou
  • l’étudiant est impliqué dans les activités ayant pour but de promouvoir le développement communautaire ou les activités culturelles, les musées, les festivals, le théâtre ainsi que toutes les activités liées au tourisme.

Échelle d’évaluation

0 point – L'employeur n’a identifié aucune activité dans la description des tâches et des responsabilités de l’emploi qui vise les membres d’une Communauté de langue officielle en situation minoritaire.
3 points - Les activités figurant dans la description des tâches et des responsabilités de l’emploi visent les membres d’une Communauté de langue officielle en situation minoritaire.

L’employeur a l’intention d’embaucher des étudiants prioritaires

Les « étudiants prioritaires » sont :

  • les étudiants handicapés;
  • les étudiants autochtones; et
  • les étudiants membres d’une minorité visible.

Une demande doit comprendre des détails sur la façon dont les étudiants prioritaires seront recrutés. Le plan doit correspondre à des méthodes de recrutement raisonnables pour le(s) groupe(s) dans le contexte local.

La demande devrait fournir les détails sur les organismes qui seront contactés et qui servent le(s) groupe(s) d’étudiants ciblé(s). Par exemple : les centres d’amitié autochtones, les bureaux de Service Canada, les centres communautaires pour jeunes, les services d’emploi d’établissements d’enseignement postsecondaire et d’autres services spécialisés.

Des points pourront aussi être accordés lorsque l'employeur indique qu’il a déjà choisi un étudiant prioritaire.

Échelle d’évaluation

0 point – Aucune indication que l'employeur a l'intention d’embaucher un étudiant prioritaire.
1 point – Oui, mais aucun plan pour recruter un étudiant prioritaire n’a été établi.
3 points – Oui, et un plan pour recruter un étudiant prioritaire a été établi ou un étudiant prioritaire a déjà été identifié.

Directives à suivre pour compléter le formulaire de demande d'EÉC

Une copie en format papier est disponible sur le site Web de Service Canada. Il est essentiel que le formulaire de demande soit dûment complété et signé.

Avant de commencer...

Vous devez lire attentivement le présent Guide du demandeur ainsi que les Modalités de l'accordd'EÉC. Avant de compléter votre formulaire de demande, vous devriez tout d'abord lire la section portant sur le processus d'évaluation ainsi que les outils fournis dans le présent Guide du demandeur afin de mieux comprendre comment votre demande sera évaluée.

Important!

Complétez un seul formulaire si tous les emplois demandés sont à l'intérieur de la même circonscription. Si vous soumettez une demande pour plusieurs emplois et que les activités proposées auront lieu dans plus d'une circonscription, un formulaire de demande doit être soumis pour chaque circonscription. Assurez-vous d'avoir une copie des priorités locales de la circonscription appropriée lorsque vous complétez chaque demande. Le lieu des activités proposées détermine la circonscription et non l'adresse postale de votre organisme. Si vous n'êtes pas certain des frontières de la circonscription, consultez le site Web d'Élections Canada.

Pour compléter votre formulaire de demande, vous aurez besoin des renseignements suivants :

  • le nom légal de votre organisme;
  • le nom usuel de votre organisme, s'il est différent du nom légal;
  • votre numéro d'entreprise de l'Agence du revenu du Canada (ARC);
  • votre numéro de compte et le taux du programme d'indemnisation des accidentés au travail ou le nom et le numéro de police de votre assurance responsabilité;
  • l'adresse postale de votre organisme;
  • le nombre d'employés à temps plein qui travaillent au Canada; et
  • la date de création de votre organisme.

Lorsque vous complétez votre formulaire de demande, soyez prêt à répondre à plusieurs questions et à fournir des renseignements détaillés sur les emplois qui seront créés, tels que :

  • les titres des emplois ainsi que le nombre d'étudiants pour lesquels vous demandez du financement;
  • une description complète des tâches et des responsabilités, des plans de supervision et de mentorat et des pratiques de santé et de sécurité au travail;
  • le salaire horaire que vous payerez aux étudiants; et
  • le salaire horaire demandé à Ressources humaine et développement des compétences Canada (RHDCC).

Partie A – Renseignements sur l'employeur

Remarque : Les questions de la demande en ligne sont dans un ordre légèrement différent, mais les mêmes renseignements sont requis.

1. Numéro d'entreprise de l'Agence du revenu du Canada

Inscrivez le numéro de 15 caractères que l'ARC vous a attribué pour que vous puissiez verser les retenues des employés. Le type d'employeur correspondant à ce numéro déterminera le pourcentage du salaire minimum qui pourra être admissible à un financement.

Afin d'être admissible à recevoir un financement jusqu'à 100% du salaire minimum, votre numéro d'entreprise doit correspondre à celui d'un organisme du secteur sans but lucratif.

Afin de compléter une demande en ligne, vous devrez avoir un numéro d'entreprise. Pour obtenir un numéro d'entreprise, consultez le site Web de l'ARC. Si vous n'avez pas un numéro d'entreprise à temps pour faire une demande, utilisez le formulaire de demande. Toutefois, si votre demande est approuvée, vous devrez fournir un numéro d'entreprise.

2. Nom légal

Inscrivez le nom légal de votre organisme. Si ce nom est un acronyme et que celui-ci n'est pas connu au niveau provincial ou territorial, inscrivez-le au long.

Si votre demande est approuvée, l'accord signé qui vous sera acheminé constituera un accord exécutoire avec le gouvernement du Canada et les paiements seront émis à ce nom. Veuillez noter que les chèques seront émis en tenant compte des 44 premiers caractères.

3. Nom usuel

Inscrivez le nom usuel si celui-ci n'est pas le même que le nom légal ou si vous souhaitez préciser une direction ou un service particulier. Si ce nom est un acronyme et que celui-ci n'est pas connu au niveau provincial ou territorial, inscrivez-le au long.

4. et 5. Numéros de téléphone et de télécopieur

Inscrivez les numéros de téléphone et de télécopieur principaux c'est-à-dire ceux que l'organisme utilise habituellement.

6. Type d'employeur

Cochez la case qui décrit le mieux votre organisme.

Si vous êtes en désaccord avec une décision de Service Canada concernant le type d'employeur, vous devez démontrer par écrit comment et par qui l'organisme est financé ainsi que comment et à qui il doit rendre compte de ses activités.

7. Y a-t-il une convention collective dans le milieu de travail ou des employés syndiqués?

S'il y a une convention collective dans le milieu de travail ou s'il y a des employés syndiqués, vous devez fournir un document écrit du syndicat (sur du papier en-tête du syndicat) attestant que ce dernier a été consulté et ne s'oppose pas à l'emploi décrit dans votre demande.

Si vous complétez votre demande en format papier, vous devez y joindre l'approbation du syndicat lorsque vous la soumettrez. Si vous complétez votre demande en ligne,  cette approbation du syndicat doit être envoyée à Service Canada pour que votre demande puisse être approuvée. Lorsque vous soumettrez avec succès votre demande en ligne, un numéro de confirmation apparaîtra. Veuillez envoyer l'approbation du syndicat en y indiquant votre numéro de confirmation à l'adresse appropriée qui se trouve sous l'onglet « Présentez votre demande ».

8. Nom et numéro de téléphone de la personne-ressource de l'employeur

La personne-ressource devrait être une personne avec qui Service Canada pourra communiquer au sujet de votre demande ou de tout accord qui en résultera. Cette personne devra bien connaître la demande ainsi que les activités proposées.

9. Adresse électronique de la personne-ressource de l'employeur

Il est obligatoire d'inscrire une adresse électronique s'il en existe une. La boîte de réception de cette adresse électronique devrait être vérifiée régulièrement puisqu'elle sera utilisée pour vous transmettre de l'information sur votre demande, y compris l'approbation ou le refus de votre demande.

10. Date de création de l'organisme

Inscrivez l'année, le mois et le jour où votre organisme a débuté ses activités.

11. Mandat et principales activités de l'organisme

Inscrivez le mandat de votre organisme et un sommaire de vos principales activités.

12. Nombre d'employés à temps plein qui travaillent au Canada

Inscrivez le nombre total d'employés à temps plein qui travaillent pour votre organisme au Canada et non seulement ceux qui travaillent à votre succursale. Les employés à temps plein sont ceux qui travaillent 30 heures ou plus par semaine.

13. Langue

Indiquez la langue dans laquelle vous souhaitez communiquer et dans laquelle vous souhaitez recevoir votre correspondance.

14. Adresse postale

Inscrivez l'adresse postale de votre organisme où toute la correspondance, notamment tous les paiements, sera envoyée.

15. Adresse du lieu des activités proposées

Inscrivez l'adresse ou les adresses du lieu de travail de l'étudiant (incluant le code postal) si cette adresse est différente de l'adresse postale. Cette adresse ne peut pas être une case postale (CP) puisque le lieu des activités proposées doit être une adresse municipale.

Est-ce que les activités proposées auront lieu à différents endroits à l'intérieur de la même circonscription?

Si les activités proposées auront lieu dans plusieurs circonscriptions, une demande différente doit être soumise pour chaque circonscription. Afin de déterminer si les différents lieux des activités proposées sont à l'intérieur de la même circonscription, consultez le site Web d'Élections Canada.

16. Les activités de votre organisme ciblent localement la prestation de services dans votre collectivité.

Cochez les cases qui s'appliquent à votre situation.

17. Est-ce que les activités proposées visent les membres d'une communauté de langue officielle en situation minoritaire?

Une communauté de langue officielle en situation minoritaire est une communauté dont la langue officielle parlée n'est pas la langue officielle majoritaire de la province ou du territoire. Pour tous les territoires et les provinces, à l'exception du Québec, la langue officielle majoritaire est l'anglais.

Les demandes seront évaluées pour déterminer si les activités proposées s'adressent aux membres d'une communauté de langue officielle en situation minoritaire et appuient la vitalité de cette communauté. Pour se qualifier à titre d'emploi qui appuie la vitalité d'une communauté de langue officielle en situation minoritaire et qui aide à son développement, celui‑ci doit exiger l'usage de la langue minoritaire. La description des tâches et des responsabilités de l'emploi doit démontrer comment ce dernier vise les membres d'une communauté de langue officielle en situation minoritaire.

Par exemple, les tâches et les responsabilités de l'emploi doit exiger que l'étudiant utilise la langue minoritaire sur le lieu de travail pour :

  • les opérations internes courantes;
  • les opérations externes ou pour répondre à des demandes externes (service à la clientèle);
  • les activités de communication, telles que la préparation de documents écrits, de vidéos, de matériel audio ou d'information sur le Web; ou
  • les activités visant à promouvoir le développement communautaire ou les activités culturelles, les musées, les visites guidées, les festivals ou le théâtre, ainsi que les activités liées à l'industrie du tourisme.

Remarque : Lors de l'évaluation, des points sont alloués si les activités proposées visent les membres d'une communauté de langue officielle en situation minoritaire et supportent la vitalité de cette communauté.

18. Avez-vous demandé ou demanderez-vous une aide financière d'autres sources pour l'emploi demandé?

Cette question s'applique seulement aux demandes pour lesquelles le financement demandé excède 100 000 $.

Cochez la case appropriée.

19. Est-ce que vous devez une somme actuellement en souffrance en vertu de la loi ou d'un accord de contribution au gouvernement du Canada?

Cochez la case appropriée.

Si vous avez coché « oui » et que vous complétez votre demande en ligne, des documents doivent être envoyés à Service Canada pour que votre demande puisse être approuvée. Lorsque vous soumettrez avec succès votre demande en ligne, un numéro de confirmation apparaîtra. Veuillez envoyer les documents requis en y indiquant votre numéro de confirmation à l'adresse appropriée qui se trouve sous l'onglet « Présentez votre demande ».

20. Lobbying

Afin d'obtenir plus de renseignements sur la Loi sur le lobbying, consultez le site Web du Ministère de la Justice.

21. Programme d'indemnisation des accidentés au travail ou assurance responsabilité (s'il y a  lieu)

L'étudiant doit être couvert par un programme d'indemnisation des accidentés au travail ou une assurance responsabilité équivalente.

Si vous êtes un employeur du secteur sans but lucratif et que les activités proposées auront lieu à l'Île-du-Prince-Édouard, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, au Québec ou à Terre-Neuve-et-Labrador, ces renseignements ne sont pas requis puisque ces provinces ont une entente-cadre avec une commission ou un conseil provincial.

Inscrivez le numéro de compte ainsi que le taux si vous avez un programme d'indemnisation des accidentés au travail qui couvrira l'étudiant. Si vous avez une assurance responsabilité, inscrivez le nom de l'assureur et le numéro de police.

Partie B – Détails du poste

Dans cette partie, vous devez décrire, par ordre de priorité, les emplois que vous proposez et vous devez fournir les renseignements séparément pour chaque titre de poste. Si vous prévoyez embaucher plus d'un étudiant pour le même titre de poste, décrivez-le une seule fois.

Si votre demande comprend plus de trois emplois différents et que vous complétez votre demande en format papier, vous devez photocopier une page Détails du poste au complet pour chaque titre de poste supplémentaire et la joindre à votre demande lorsque vous la soumettrez. S'il n'y a pas assez d'espace pour que vous puissiez clairement répondre à une section, vous pouvez consigner cette information sur une feuille distincte et la joindre à votre demande lorsque vous la soumettrez.

Chaque étudiant embauché au moyen d'un financement d'EÉC doit être affecté à l'un des emplois que vous décrivez dans cette section. Les caractéristiques de l'emploi (c'est-à-dire le titre du poste, le salaire horaire ainsi que les tâches et les responsabilités) doivent être telles que vous les avez précisées dans votre demande. Si vous voulez modifier l'une de ces caractéristiques, vous devrez communiquer avec Service Canada afin d'obtenir l'approbation de ces modifications.

Selon le nombre de demandes et le financement disponible, si votre demande est approuvée, il se peut que ce ne soit pas pour tous les emplois, les semaines et/ou heures par semaine demandés.

22-24. Titre du poste

Inscrivez le titre du poste de chaque emploi pour lequel vous demandez du financement et inscrivez le salaire horaire qui sera payé à l'étudiant incluant l'aide financière de RHDCC et d'autres sources. Un emploi est jugé différent lorsque l'un (ou plusieurs) de ces éléments varie : titre du poste, salaire horaire, nombre de semaines, nombre d'heures par semaine ou niveau d'éducation souhaité de l'étudiant. Les postes à traitement annuel doivent être calculés à l'aide d'un salaire horaire.

Pour chaque titre du poste vous devez :

  • Décrire les tâches et les responsabilités. La description des tâches et des responsabilités devrait démontrer comment l'emploi vise les membres d'une communauté de langue officielle en situation minoritaire et comment l'emploi appuie une ou plusieurs priorités locales s'il y a lieu. Les priorités locales qui ont été établies pour la circonscription dans laquelle les activités proposées auront lieu sont affichées sur le site web de Service Canada.
  • Décrire le plan de supervision et le plan de mentorat. Un plan de supervision indiquant qui assurera la supervision de l'étudiant, comment elle sera faite, la fréquence des contacts, etc. est obligatoire. La supervision devrait se faire sur place, mais si cela est impossible, indiquez quels mécanismes vous mettrez en place pour superviser l'étudiant.

    Vous devez également décrire tout plan de mentorat, le cas échéant. Un plan de mentorat est une approche structurée qui permet d'aider un étudiant à acquérir des compétences de base telles que la résolution de problèmes, la prise de décisions et le travail avec des tiers, ou des compétences particulières associées à une profession. Le plan de mentorat doit démontrer de quelle manière l'étudiant sera jumelé avec le mentor et comment les objectifs seront déterminés et atteints. Le mentorat peut également comprendre d'autres compétences en matière d'employabilité. Afin d'obtenir plus de renseignements, consultez le site web du Conference Board du Canada.

    Remarque : Lors de l'évaluation, des points seront alloués si votre demande comprend un plan de supervision ou un plan de supervision et de mentorat.

  • Inscrivez votre plan afin de vous assurer que l'étudiant sera sensibilisé aux bonnes pratiques de santé et de sécurité au travail.

Niveau d'éducation souhaité de l'étudiant

Cochez la case appropriée. Le terme « lié à la carrière » signifie un emploi qui fournit à un étudiant de niveau postsecondaire une expérience de travail liée à ses études.

Si l'emploi est lié à la carrière, inscrivez le ou les domaines d'études pour lesquels vous prévoyez embaucher un étudiant et démontrez comment ce domaine s'applique à l'emploi.

Remarque : Lors de l'évaluation, des points seront alloués si l'emploi offre une expérience liée à la carrière à un étudiant de niveau postsecondaire ou une première expérience de travail à un étudiant de niveau secondaire.

Est-ce que votre organisme fera des efforts particuliers pour embaucher un étudiant prioritaire?

Cochez la case appropriée. Si votre organisme fera des efforts particuliers pour embaucher un étudiant prioritaire, inscrivez votre plan de recrutement pour embaucher l'étudiant prioritaire incluant les sources ou les mécanismes de recrutement. Il est entendu que vous effectuerez tous les efforts raisonnables pour le recrutement de l'étudiant prioritaire et que vous documenterez ces efforts. Si vous avez déjà identifié un étudiant prioritaire, indiquez-le. Si votre demande est approuvée, votre plan de recrutement et d'embauche pourrait être vérifié pour déterminer s'il reflète ce que vous avez indiqué dans votre demande.

Si vous embauchez un étudiant handicapé, vous pourriez être admissible à recevoir du financement additionnel jusqu'à un maximum de 3 000 $ par étudiant afin d'adapter le milieu de travail pour l'étudiant. Seuls les coûts liés aux outils ou aux dispositifs d'adaptation personnels dont l'étudiant aurait besoin pour s'acquitter des tâches et des responsabilités de ce poste seront admissibles. Le cas échéant, vous devrez en discuter avec Service Canada une fois votre demande approuvée, l'étudiant choisi et les besoins identifiés.

Remarque : Lors de l'évaluation, des points seront alloués si l'employeur a l'intention d'embaucher un étudiant prioritaire et a un plan de recrutement approprié ou a déjà identifié un étudiant prioritaire.

Les tâches et les responsabilités de cet emploi appuieront localement la prestation de services dans la collectivité.

Cochez les cases appropriées. La description des tâches et des responsabilités de l'emploi doit décrire clairement comment l'emploi appuie la prestation de ces services.

Remarque : Lors de l'évaluation, des points seront alloués si les tâches et les responsabilités de l'emploi appuient clairement la prestation d'un ou plusieurs de ces services.

Est-ce que cet emploi appuie une priorité locale?

Les priorités locales qui ont été établies pour la circonscription dans laquelle les activités proposées auront lieu sont affichées sur le site web de Service Canada.

Si vous avez sélectionné « oui », indiquez la ou les priorités locales appuyées par les tâches et les responsabilités de cet emploi. La description des tâches et des responsabilités pour cet emploi doit démontrer comment il appuie une ou plusieurs priorités locales.

Remarque : Lors de l'évaluation, des points seront alloués si l'emploi appuie une ou plusieurs priorités locales.

Calcul du total des coûts de l'employeur incluant la contribution demandée

Si votre demande comprend plus de trois emplois différents et que vous complétez votre demande en format papier, vous devez photocopier la page du Calcul du total des coûts de l'employeur incluant la contribution demandée et la joindre à votre demande lorsque vous la soumettrez. Une fois que vous avez inscrit tous les renseignements pour tous les emplois, inscrivez le total de chaque colonne dans la rangée du bas intitulée « Total ».

25(a) Titre du poste

Inscrivez, en ordre de priorité, le titre du poste de chaque emploi pour lequel vous demandez du financement.

25(b) Nombre d'étudiants demandés

Inscrivez le nombre d'étudiants que vous demandez pour chaque titre du poste.

25(c) Date de début prévue

Inscrivez la date à laquelle vous souhaitez que l'étudiant commence à travailler. La date de début la plus hâtive est le 21 avril 2014 et la date de début la plus tardive est le 20 juillet 2014.

Vous ne pouvez pas embaucher un étudiant avant d'avoir obtenu l'approbation de Service Canada et celui-ci ne peut pas débuter l'emploi avant la date de début approuvée par Service Canada. Un étudiant embauché avant l'approbation de Service Canada indique que vous auriez embauché l'étudiant sans la contribution d'EÉC. Cela rend les coûts liés à l'étudiant inadmissibles à un remboursement.

25(d) Nombre de semaines par emploi

Inscrivez le nombre de semaines que l'étudiant devra travailler, soit entre 6 et 16 semaines consécutives.

25(e) Heures par semaine par emploi

Inscrivez le nombre d'heures par semaine que l'étudiant devra travailler, soit entre 30 et 40 heures par semaine.

Dans le cadre de circonstances exceptionnelles, les étudiants handicapés ou faisant face à d'autres obstacles à l'emploi à temps plein sont admissibles à travailler à temps partiel. Le cas échéant, vous devrez en discuter avec Service Canada une fois votre demande approuvée et l'étudiant choisi.

25(f) Nombre total d'heures

Inscrivez le nombre total d'heures pour lesquelles vous demandez du financement à l'aide de la formule suivante : (nombre de semaines par emploi x heures par semaine par emploi) x nombre d'étudiants demandés.

Si vous complétez votre demande en ligne, ce total sera calculé automatiquement.

25(g) Salaires – Salaire horaire payé à l'étudiant

Inscrivez le salaire horaire qui sera payé à l'étudiant incluant l'aide financière de RHDCC et d'autres sources.

En décembre 2013, les salaires minimums pour adulte connus pour l'été 2014 sont : Alberta 9,95$, Colombie-Britannique 10,25$, Île-du-Prince-Édouard 10,00$, Manitoba 10,75$, Nouveau-Brunswick 10,00$, Nouvelle-Écosse 10,30$, Nunavut 11,00$, Ontario 10,25$, Québec 10,15$, Saskatchewan $10,00, Terre-Neuve-et-Labrador 10,00$, Territoires du Nord-Ouest 10,00$ et Yukon 10,54$.

Remarque : Lors de l'évaluation, des points seront alloués si le salaire horaire payé à l'étudiant est supérieur au salaire minimum.

25(h) Salaires – Contribution horaire de RHDCC

Inscrivez le salaire horaire qui serait financé par RHDCC.

Les employeurs du secteur sans but lucratif sont admissibles à recevoir un financement jusqu'à 100 % du salaire minimum pour adulte de la province ou du territoire. Les employeurs des secteurs public et privé sont admissibles à recevoir un financement jusqu'à 50 % du salaire minimum pour adulte de la province ou du territoire.

25(i) Employeurs du secteur sans but lucratif seulement – Total des charges sociales liées à l'emploi demandées à RHDCC

Vous devez lire les renseignements concernant les charges sociales liées à l'emploi inclus sous l'onglet « Admissibilité » avant de compléter cette colonne.

Si vous acquittez les coûts des charges sociales liées à l'emploi, inscrivez « 0 ».

Remarque : Lors de l'évaluation, des points seront alloués si un employeur du secteur sans but lucratif paye les charges sociales liées à l'emploi.

25(j) Contribution totale demandée àde RHDCC

Inscrivez la contribution totale demandée à RHDCC à l'aide de la formule suivante : (nombre total d'heures x contribution horaire de RHDCC) + total des charges sociales liées à l'emploi demandées à RHDCC.

Si vous complétez votre demande en ligne, ce total sera calculé automatiquement.

25(k) Contribution totale de l'employeur

Inscrivez le montant de la contribution totale que vous débourserez pour l'embauche d'un étudiant. Si vous complétez votre demande en ligne, ce total sera calculé automatiquement.

Si vous êtes un employeur du secteur sans but lucratif, inscrivez si vous aurez besoin d'une avance afin de payer l'étudiant si votre demande est approuvée. Les avances peuvent être versées selon les conditions soulignées à l'article 10 des Modalités de l'accord. L'avance maximale qui peut être obtenue est équivalente à 75 % du montant total de l'accord.

26‑31. Signature de l'employeur

Si votre demande est approuvée, la demande/accord (en format papier ou en ligne) constituera un accord avec le gouvernement du Canada. Il est donc important qu'une personne autorisée signe la demande. Lire l'article 45 des Modalités de l'accord avant de signer votre demande.

En soumettant votre demande, vous déclarez avoir lu et compris ce Guide du demandeur et les Modalités de l'accord et vous déclarez que l'emploi ne serait pas créé sans l'aide financière fournie en vertu d'un accord éventuel.

Si vous soumettez votre demande en ligne, une signature pourrait être requise ultérieurement.

Soumettre votre demande

Vous pouvez soumettre votre demande en ligne, par la poste ou en personne dans n'importe quel bureau de Service Canada. Si vous la soumettez en ligne, vous profiterez d'un service rapide, facile et sécuritaire qui vous permettra : 

  • d'avoir accès à la demande en tout temps, peu importe où vous êtes, et de la remplir à votre convenance;
  • de vous assurer que votre demande est reçue immédiatement par Service Canada; et
  • de recevoir un numéro de confirmation en guise d'accusé de réception.

En ligne : Votre demande en ligne doit être soumise au plus tard le 31 janvier 2014, à 23 h 59, heure du Pacifique.

En personne : Votre demande doit être reçue avant l'heure de fermeture du bureau de Service Canada, le 31 janvier 2014. Consultez le site Web de Service Canada pour connaître les heures d'ouverture des bureaux de Service Canada.

Par la poste : Votre demande doit porter le cachet de la poste du 31 janvier 2014 au plus tard et doit être envoyée à la province ou au territoire où se dérouleront les activités proposées de votre projet. Consultez la liste des adresses ci-dessous :

Terre-Neuve-et-Labrador

Emplois d'été Canada
223, avenue Churchill
CP 8548
St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)
A1B 3P3

Île-du-Prince-Édouard

Emplois d'été Canada
85, rue Fitzroy
CP 8000
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
C1A 8K1

Nouvelle-Écosse

Emplois d’été Canada
7001, route Mumford
CP 1800
Halifax (Nouvelle-Écosse)
B3J 3V1

Nouveau-Brunswick

Emplois d'été Canada
CP 12000
Fredericton (Nouveau-Brunswick)
E3B 5G4

Québec

Édifice Topaze (Emplois d’été Canada)
1305, rue du Blizzard, 2ième étage
Québec, Québec
G2K 0A1

Ontario

Emplois d'été Canada
430, Courtneypark Drive E
Mississauga (Ontario)
L5T 2S5

Manitoba

Emplois d'été Canada
100 – 6712, rue Fisher SE
Calgary (Alberta)
T2H 2A7

Saskatchewan

Emplois d'été Canada
100 – 6712, rue Fisher SE
Calgary (Alberta)
T2H 2A7

Alberta, Nunavut et Territoires du Nord-Ouest

Emplois d'été Canada
100 – 6712, rue Fisher SE
Calgary (Alberta)
T2H 2A7

Colombie-Britannique et Yukon

Emplois d'été Canada
100 – 6712, rue Fisher SE
Calgary (Alberta)
T2H 2A7

Veuillez noter qu'une seule copie de votre demande devrait être soumise à Service Canada. Soumettre la même demande à plusieurs reprises et /ou par différentes méthodes risquerait de prolonger le délai de traitement.

Les personnes qui soumettent leur demande par la poste ou en personne recevront une lettre d'accusé de réception dans un délai de douze jours. Pour les demandes en ligne, la confirmation électronique de la réception de la demande sera considérée comme un accusé de réception.

Étape suivante

Processus d’approbation

Toutes les demandes évaluées afférentes à une circonscription seront classées selon la note obtenue lors de l’évaluation et une liste de projets recommandés sera établie. Cette liste comprendra les demandes qui peuvent être approuvées dans les limites du budget de la circonscription.

Service Canada vous avisera de l’état de votre demande au mois d’avril. Toutes les décisions concernant les demandes rejetées ou approuvées (selon la disponibilité budgétaire) seront confirmées par écrit (c'est-à-dire par courriel ou par la poste).

Demande/Accord

Si vous présentez une demande en format papier et qu’elle est approuvée, la demande deviendra l’accord de contribution entre votre organisme et le gouvernement du Canada.

Une copie du document « Calcul de la contribution approuvée d’Emplois d’été Canada », signé par la personne ayant le pouvoir délégué pour le Canada, vous sera envoyée ainsi que tout autre formulaire et outil nécessaire.

Si vous soumettez votre demande en ligne, il est possible qu’une signature soit requise à une date ultérieure.

Les décisions concernant l’évaluation des demandes sont finales. Il n’y a aucun recours, c’est-à-dire aucun droit d’appel. Service Canada fournira toutefois le nom d’une personne-ressource à qui vous pourrez adresser toute question concernant votre demande.

Veuillez noter que les employeurs qui reçoivent du financement peuvent être aléatoirement sélectionnés pour une inspection et une vérification d’après l’article 24(2) des Modalités de l’accord d’EÉC.

Avis sur la protection des renseignements personnels

La collecte de renseignements respecte la Loi sur le Ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences. Compléter une demande est volontaire mais si vous refusez de fournir vos renseignements, votre demande ne sera pas considérée pour du financement. Les renseignements serviront à déterminer votre admissibilité à EÉC, à son administration et à des fins d’évaluation et de responsabilisation. Les renseignements fournis peuvent aussi être utilisés pour l’analyse des politiques et/ou de la recherche. Pour entreprendre ces activités, il se peut que des liens soient établis entre plusieurs sources de renseignements placés sous la garde et le contrôle du Ministère.

Les renseignements peuvent aussi être partagés avec votre député pour s’assurer que les priorités locales ont été considérées et que les listes de projets ont été validées. Les renseignements seront divulgués conformément à la Loi sur la protection des renseignements personnels et la Loi sur le Ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences.

Les renseignements personnels sont administrés conformément à la Loi sur la protection des renseignements personnels et autres lois applicables. Vous avez droit à la protection et à l’accès à vos renseignements personnels. Vos renseignements seront conservés dans le Fichier des renseignements personnels HRSDC PPU 293. Des instructions pour obtenir ces renseignements sont fournies dans la publication gouvernementale intitulée Info Source qui est disponible en ligne ainsi que dans tous les bureaux Service Canada.

Veuillez noter que vous pouvez retirer votre demande après l’avoir soumise.

Communiquer avec nous

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter la section destinée aux employeurs sur le site Web de Service Canada, composer le 1 800 935-5555 (ATS 1 800 926-9105) ou visiter un bureau de Service Canada.